• Blog
  • /
  • Comment se déplacer en Corse ?

Louer une voiture en Corse

Confirmation immédiate, kilométrage illimité

Comment se déplacer en Corse ?

Le réseau des transports en commun n’est pas très développé en Corse et il n’y a pas d’autoroutes. Alors, quels sont les meilleurs moyens pour découvrir la Corse et se déplacer ?



Louer une voiture est le meilleur moyen de visiter la Corse

Rappelons qu’il y a environ 300 000 résidents permanents sur l’île et les infrastructures sont dimensionnées sur ce nombre, même si celui triple ou quadruple l’été.

En voiture

C’est bien sûr le moyen de transport idéal pour circuler en Corse, car beaucoup d’endroits parmi les plus beaux, ne sont pas accessibles en transport en commun. Une voiture vous permet de sillonner la Corse à votre guise, de la mer à la montagne, des rivières aux grandes villes, et d’en découvrir toutes les richesses ! Oui, la location de voiture en Corse, c’est assurément le meilleur plan.

En Train

En Corse, le train passe par des paysages somptueux ! En effet, il traverse les montagnes et le col de Vizzavona (entre Ajaccio et Corte) ou longe la côte (entre Ile-Rousse et Calvi).

Mais attention, le réseau n’est constitué que de 2 lignes et ne dessert que le nord de la Corse et les villes d’Ajaccio, Bastia, Calvi, Corte et Ile Rousse. Il n’y a pas de ligne dans le sud de la Corse.

Les 2 lignes de train qui desservent la Corse :

  • 1 ligne reliant Bastia et Ajaccio (et les gares de Biguglia / Casamozza / Ponte-Novo / Ponte-Leccia / Francardo / Corte / Venaco / Vivario / Vizzavona / Bocognano)
  • 1 ligne reliant Ponte-leccia et Calvi (et les gares de L’Ile Rousse/ Algajola)

Pour le temps de trajet en train, il faut compter environ :

  • 3h30 entre Ajaccio et Bastia
  • 4h30 entre Ajaccio et Calvi
  • 3h15 entre Bastia et Calvi

Depuis 2012, le « trinichellu » a été remplacé par un nouvel autorail bien plus confortable. Attention, en plein été, le train est quasiment tout le temps bondé, notamment en raison des randonneurs qui déferlent aux stations de Vizzavona, ou des plagistes entre Calvi et Ile-Rousse. Soyez patient !

En Bus

De nombreuses compagnies privées de bus sillonnent l’île, avec des autocars modernes et confortables.

En été, vous pourrez rejoindre la majorités des localités de le Corse même si certains villages de l’intérieur ne sont toujours pas accessibles en transport collectifs. En revanche, hors saison, le nombre de localités desservies diminue fortement.

Dans les petites localités, les billets sont achetés directement auprès du chauffeur.

Le plus simple, est de vous rendre dans les gares routières de l’île pour récupérer les horaires, tarifs et acheter vos billets.

En vélo

La Corse, qui a accueilli le Tour de France Cycliste, a un réseau routier essentiellement constitué de petites routes qui montent et descendent en lacets, hormis en Balagne et sur la Côte orientale. Les amateurs de cyclotourisme viendront plutôt en avant ou en arrière saison plutôt qu’en été à cause de la chaleur mais aussi au cause du monde sur les routes.

Attention, pour rejoindre une ville à une autre, selon la région, les distances peuvent être trompeuses car n’oublier pas que la Corse est une « grande montagne »  et que les routes ne sont pas plates en général. De plus, vous pouvez avoir des kilomètres et des kilomètres sans aucun commerce. Donc, il faut bien prévoir d’avoir suffisamment d’eau et de nourriture pour rallier sans soucis votre destination.

Il existe de nombreux loueurs de vélos ou de vtt sur place (autour de 20€/jour, dégressif en général).

A pied

Avec sa nature escarpée et sauvage, la Corse est un territoire que les marcheurs apprécient. Bien sûr, ils se retrouvent souvent sur le GR20 qu’on peut faire petit bout par petit bout. Néanmoins, attention aux fortes chaleur l’été et il faut bien avoir conscience que vous pourrez avoir de longues distances sans aucun commerce. Donc, il faut bien prévoir son ravitaillement et notamment avoir suffisamment d’eau. Attention, le camping sauvage est interdit en Corse et très mal vu. Il est donc très important de respecter cette règle : une petite sieste à l’ombre d’un châtaignier oui, une nuit sur la plage, non. La Corse a su préserver son environnement en imposant des règles peut-être plus strictes qu’ailleurs, mais c’est le prix à payer pour qu’elle garde son titre d’Ile de Beauté !


Article publié le 22 AVRIL 2015 dans Venir en Corse



Une équipe à votre écoute
04 95 51 21 21
Du lundi au vendredi de 9h à 18h
Recevez nos promotions avant tout le monde !


Accueil | Ma réservation | Conditions de location | Mentions légales | Contact | Un site internet webaxis